Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

Interdiction de retoucher les affiches sans le mentionner en France

Dans le but de faire valoriser la beauté naturelle, il est désormais strictement interdit de faire des retouches sur des photos sans le mentionner.

Lorsqu’une mannequin apparaît sur une affiche de publicité, les annonceurs n’ont plus le droit de faire des retouches par Photoshop sans le faire savoir au grand public.

photo-retouchee.jpg

Impact de l’image sur les plus jeunes

A les voir avec un corps plus que parfait et des seins galbés sans le moindre défaut, plusieurs femmes complexent.

Comme vous pouvez vous douter les photos des mannequins ne relatent pas les vrais faits. Elles ne ressemblent pas du tout à cela dans la vie de tous les jours.

mannequin retouche.jpg

Mais bien que cela soit bien connu, plusieurs jeunes femmes complexent et font des régimes à répétition quitte à devenir anorexiques. Ce grand mal qui sévit dans les rangs des jeunes filles a inquiété les grandes autorités ce qui a suggéré l’instauration de cette nouvelle loi.

Il faudra désormais signaler sur les photos de mannequins qu’elles ont été retouchées par Photoshop. Ainsi en regardant un corps parfait il n’y aura aucun doute qu’elles ont été retouchées.

Le système de santé voulant développer la conscience et souligner le danger et l’impact de l’image surtout sur les adolescents. Un grand sentiment de manque de confiance en soi a causé plusieurs dégâts.

Le décret n°2017-738 du 4 Mai 2017

Il est entré en vigueur depuis le début du mois d’Octobre 2017 il concerne les retouches faites aux photographies à usage commercial des mannequins. Il a comme objet « Objet : modalités d'application et de contrôle de l'obligation d'accompagner de la mention « photographie retouchée » les photographies à usage commercial des mannequins en cas de traitement de l'image visant à affiner ou épaissir leur silhouette. » (Source : Legifrance)

Cela permet en effet d’éviter de promouvoir des standards de beautés inatteignables. Entre les tentatives de chirurgies esthétiques ou les régimes à répétition pour les plus jeunes. Un cri d’alerte a été lancé par les services du ministère

D’où l’idée de lancer ce décret et qui a été publié dans le Journal Officiel depuis le 5 Mai. On y trouve les modalités d’application de l’article L2133-2 du code de la santé publique. Il a été adopté pour moderniser le système de santé sous le numéro 2016-47 au 26 Janvier 2016.

Écrire un commentaire

Optionnel